JÉRÔME ROMAIN

  • 2016

Solo Show, Galerie M, Toulouse

Solo Show, Galerie de Thorigny, Paris

Solo Show, Jardin Public, Saint Tropez

  • 2014

Solo Show, L’Anacrouse, Montpellier

  • 2012

Solo Show, Galerie Gour-Beneforti, Bastia

Solo Show, Galerie Chrom, Bochum

Le monde comme représentation, Avila Factory, Strasbourg

  • 2010

Day and Night, Galerie Saint Ravy, Montpellier

  • 2008

Néo Pop, Galerie DoXart, en résonance à la Biennale de Lyon

  • 2006

Solo Show, Galerie 22+, Nancy

  • 2003

Présentation, Galerie Adéas, Strasbourg

  • 2016

Cyan/Anthracite, Affenfaust Galerie, Hamburg

  • 2014

One More Year, Backside galerie, Marseille

  • 2013

Society, 5 Opéra & RZG galerie, Paris

  • 2012

Yipp Yipp, Galerie Le Mat, Montpellier

New Romantics, Spacejunk, Bayonne/Lyon/Grenoble

  • 2010

Soit dit en passant, FRAC Languedoc-Roussillon

J’ai mis un tigre dans mon vélo, Maverik, Londres

  • 2007

En Résonance, Biennale de Lyon

  • 2009

Gangs, LAA (Laboratoire Art Aujourd’hui), Grenoble

  • 2002

Retrospective, Slap Magazine, Lausanne

Jérôme Romain aime à peindre des instants de vie, une émotion, un mouvement fluide, furtif et passager. Pour représenter ces instants de vie ou choses anodines, l’artiste photographie ses amis, des inconnus ou des objets, paquets de chips ou bouteilles de bières, qu’il peint ensuite avec une lumière flash de manière à créer une sorte de réalité, de véritables symboles, puisque, d’après lui : « sans image fixée il n’y a pas de peinture possible ». S’oppose alors l’instantanéité de la photographie à la réalité temporelle de la peinture où la création se veut extrêmement diffuse mais qu’il semble maîtriser à merveille, peignant précisément et minutieusement chaque centimètre de la toile.

Célia Mahiou